"...

 Je ne m'inquiète pas pour la Vie...

Qu'ils sont présomptueux de penser qu'il pourrait annihiler cette divine flamme...

Pauvres Hommes.

Ce n'est pas non plus pour lui

l'Homme.

A la direction qu'a pris son monde, il pourrait être juste de dire que sa disparition pourrait le sauver, ce beau Monde.

Juste humainement mais pas divinement.

Si je m'inquiète, c'est pour notre chance ratée.

Et c'est pour elle que Tous, nous devrions nous inquiéter.

Celle que nous avons de sublimer notre Divine Nature, insufflant à ce monde cette belle réalité.

Car oui elle est Divine et la plupart sont aveugles, y sont imperméables.

Je dis toujours qu'en définitive "rien n'est grave".

Serait-il grave qu'un film soit une "tragédie" plutôt qu'une "comédie"...

Ce qui pour moi serait grave...?

Ce serait d'y jouer une piètre représentation de mon personnage,

vide de beauté et d'expressions

vide de Vie,

vide d'Amour.

Avez vous déjà pleuré en marchant?

Pleuré...

non pas de tristesse, mais de cette joie de "ressentir" (re-sentir)

ressentir ce sentiment joyeux et triste à la fois,

presque comme la douce nostalgie d'un sentiment d'enfant.

Et je terminerai par cette phrase de Rabindranath Tagore:

" J'ai été invité à la fête de la Vie, et j'ai dansé tant que j'ai pu."

 

* Avra Healer le 12/02/2013

(Titre original: Notre plus belle chance)

life.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site